SEAir à Lorient lève un million d'euros

Cette jeune entreprise créée en 2016 par Richard Forest et Bertrand Castelnérac intervient dans le secteur des foils afin de faire voler en haute mer voiliers et bateaux à moteur. SEAir (Lorient) a breveté un système de foil multidirectionnel. Elle vient  de lever un million d'euros auprès d'un family office français, des business angels des arts-et-métiers, des business angels privés ainsi que le fonds lorientais SFLD.

E-Odyn lève 600 000 euros

e-Odyn mesure les courants de surface des océans en temps réel. Cette jeune entreprise brestoise vient de bénéficier d'une levée de fonds de 600 000 euros. Les deux investisseurs sont Nestadio Capital et Force 29 du Crédit Agricole du Finistère, complétés par des prêts bancaires. La startup  a développé un algorithme permettant de calculer les courants de surface à partir des données de géolocalisation transmises par les navires. Une première mondiale. 

Le groupe Omnium (Brest) supprime l'enseigne Eurodif et ouvre Bouchara

Les difficultés dans le secteur du textile et de la mode encouragent Robert Lascar, le président du groupe familial Omnium (Brest), à revoir sa stratégie. Il va, d'ici au prochain mois d'octobre, décrocher son enseigne Eurodif (80 magasins, tous en entière propriété) pour la remplacer par Bouchara. Les magasins seront centrés sur la vente de tissus, linge de table, décoration intérieure, vêtements d'intérieur... Les gammes sont prêtes, les référencements sont réalisés.

Rennes métropole engage 300 000 euros dans une campagne de communication

En vue de la mise en service de la LGV le 2 juillet prochain qui placera Rennes à 1h25 de Paris Montparnasse,  Rennes métropole  démarre une vaste campagne de communication d'un montant de 300.000 euros. 4 visuels différents vont être affichés  du 17 mai au 2 juillet dans les stations de métro de la capitale,  dans les gares mais aussi dans les principales rues afin d'attirer à Rennes jeunes cadres et investisseurs. 

Lacroix Sofrel crée un laboratoire de R&D à Cesson-Sévigné (35)

Cette filiale du groupe Lacroix conçoit des systèmes de gestion des réseaux d'eau. Elle sort d'un investissement de 10 millions d'euros sur 3 ans dans un nouveau système nommé Sofrel S4W pour le suivi à distance des réseaux et la protection des sites contre les cyber attaques. Sofrel Lacroix qui emploie 150 salariés (Vern-sur-Seiche, 35) et réalise un chiffre d'affaires de 40 millions d'euros, consacre une part importante de ses activités à la R&D. Elle va être renforcée puisque le groupe Lacroix ouvre à Cesson-Sévigné dans les espaces d'Atalante un laboratoire nommé Lacroix Lab. 

Sulky-Burel signe un transfert de technologies avec le Brésil

Sulky-Burel, basée à Châteaubourg (35), emploie 250 salariés, elle fabrique des machines agricoles, essentiellement des semoirs et des distributeurs d'engrais. Jacto fabrique également des équipements agricoles. Basée à Pompéia au Brésil, cette société emploie 1 500 salariés. Elle va bénéficier d'un transfert de technologies de Sulky-Burel pour la fabrication au Brésil de distributeurs d'engrais solides qui ont été mis au point par l'entreprise bretonne qui consacre 5% de ses ressources à la R&D.

Lepape (Quimper) reprend en selle Marcel à Paris

L'entreprise Lepape dont le siège social est basé à Quimper, vend des articles de sports via ses deux magasins de Paris (récemment agrandis) et Lyon. Son entrepôt composé de 20 personnes est situé à Quimper -ainsi que son siège social- comme les autres services du back office. La société Lepape, qui réalise un chiffre d'affaires annuel de 25 millions d'euros, annonce le rachat de l'enseigne en selle Marcel, située rue Tiquetonne à Paris, est spécialisée dans les vélos urbains.

La clinique Sourdille à Nantes quitte Vivalto (Saint-Grégoire)

La clinique Sourdille (ophtalmologie), basée à Nantes, intègre le périmètre du groupe Elsan - 83 établissements en France- et quitte donc celui du groupe Vivalto (Saint-Grégoire, 35). A ce nouvel actionnariat correspond un déménagement à venir -en 2019- de la clinique Sourdille qui va rejoindre Saint-Herblain et la clinique de l'Atlantique aussi filiale du groupe parisien Elsan.

Croissance organique exponentielle pour Kerlink qui renforce son capital
Le spécialiste des réseaux et solutions pour l'Internet des objets, annonce une croissance organique de 144% au cours du premier trimestre de 2017

Au cours du premier trimestre de l'exercice 2017, l'entreprise Kerlink (Thorigné-Fouillard, 35) a réalisé un chiffre d'affaires de 3,8 millions d'euros, en hausse de 144%. Cette très forte augmentation des activités du spécialiste des réseaux et solutions pour l'Internet des Objets, est portée par les opérateurs télécoms français et européens de premier rang. Pour intensifier ses ventes à l'étranger, le groupe Kerlink a créé en janvier dernier une filiale à Chicago et  vient de lancer une augmentation de son capital (clôture le 5 mai) qui porte sur un montant de 18 millions d'euros. 

Le groupe Le Graët crée la marque Tribu toquée

Le groupe Le Graët (Guingamp, 22) crée donc la marque La Tribu Toquée pour sa filiale Celtigel basée à Plélo. Elle propose des recettes comme les coquilles de colin d’Alaska à la sauce parisienne, les Saint-Jacques à la sauce Breizh et les Saint-Jacques et gambas sauce bord de mer. La Tribu Toquée est référencée dans le Grand Ouest chez Leclerc, Intermarché et Système U. Cette marque  aune vocation nationale, voire européenne.